Pablo Correa :

«On peut résumer ce match assez vite, on n'a pas montré le niveau d'efficacité requis. On a plus l'impression d'avoir perdu le match que d'avoir perdu la possibilité de gagner les trois points. C'est le groupe qui détient la vérité mais quand le groupe n'est pas capable de mettre en difficulté l'adversaire, qui est valeureux et là pour défendre quelque chose... Les opportunités étaient là mais on n'a pas su les transformer. Si l'état d'esprit est très bon, il va falloir retrouver l'efficacité à Sochaux pour aller chercher quelque chose. Il ne faut pas renoncer mais surtout retrouver l'efficacité. Dès qu'on la retrouve, les résultats sont là. Quand elle est moins bonne, on se complique l'existence. En fin de match, mon comportement n'était pas bon. Je ne suis pas là pour discuter les décisions des arbitres. S'il faut en vouloir à quelqu'un, c'est à nous qu'il faut s'en prendre car nous avons eu les occasions pour gagner ce match. Aller voir ailleurs, c'est synonyme de facilité.»

Faruk Hadzibegic (entraîneur de Arles-Avignon) :

«Je voudrais avant tout féliciter Nancy pour son fair-play. Nous étions réduits à dix, en souffrance, mais ils nous ont rendu quelques ballons sortis en touche. Pour nous, ça a été un match de souffrance en étant réduit à dix. C'est un concours de circonstances. On ne conteste pas la décision de l'arbitre. C'est peut-être cette exclusion qui nous a soudés et on est parti dans la bataille pour chercher un point. Dans l'ensemble, on n'a pas triché, on a tout donné et bravo à mes joueurs pour le courage et l'état d'esprit qui est le nôtre. Nancy, pour des raisons que j'ignore, est une équipe un peu en difficulté. Mais je lui fais confiance pour la suite du championnat car elle est bien ordonnée, bien disciplinée. On n'a jamais eu l'intention de fausser le championnat et sur les six matches qui restent, on ira chercher des victoires. Pour honorer notre maillot, notre métier. Sur l'action de Merville en fin de match, il y a contact mais de ma position, je ne peux pas vous dire si c'était dans ou hors de la surface. Mais je ne vais pas cracher sur une décision en notre faveur.»

Source : L'Equipe