JR

Jacques Rousselot (président de l'ASNL):

"Je suis en colère parce que c'est un match qui n'était pas un tournant. Ce groupe commence à progresser. Mais les joueurs pensent que, parce qu'on a un bon coach qui a beaucoup d'expérience, on va s'en sortir. Il faut qu'ils s'enlèvent ça de la tête. Ce n'est pas le coach qui est sur le terrain. Le coach à lui seul ne suffit pas. (...) Bien sûr qu'on peut descendre. Et il faut que nos joueurs en prennent conscience. Ici, ce n'est pas le club Med, ce n'est pas un long fleuve tranquille. Je ne dis pas que j'ai vu des touristes, je dis simplement que ce n'est pas suffisant."

Source : Reuters