Pap_1

Papé Diakhaté, avant le match ASSE - ASNL (0-0):

" Comment vous sentez-vous à l'idée d'affronter pour la première fois Nancy, là où tout a commencé pour vous ?

J'appréhende un peu, ça va me faire bizarre. Même si j'ai quitté l'ASNL il y a deux ans et demi, c'est un peu comme si je n'étais jamais parti. Au fond de moi, je me sens toujours nancéien mais je compte bien évidemment gagner samedi.

Avez-vous gardé le contact avec des joueurs de l'ASNL ?

Oui, surtout avec Mickey (Chrétien), Youss (Hadji) et Issiar (Dia), que je retrouve en sélection du Sénégal. De mon époque, il ne reste plus tant de monde que ça, il y a aussi Genna (Bracigliano), André Luiz, John (Brison) et puis c'est tout je crois. Au fil du temps, l'équipe victorieuse de la Coupe de la Ligue 2006 s'est un peu éclatée, c'est le football.

Quel genre de match imaginez-vous ce samedi ?

Il ne faudra pas tomber dans le piège tendu par l'ASNL. Je connais la philosophie de Pablo (Correa), il adore attendre l'adversaire et le contrer. Cette saison, Nancy a d'ailleurs pris vingt-et-un de ses trente-cinq points à l'extérieur... A nous d'être vigilants. On a besoin d'une victoire pour bonifier les gros nuls réalisés lors des deux derniers matches, contre Lilleet à Lyon.

Aimeriez-vous rejouer à l'ASNL un jour ?

C'est obligé ! C'est mis dans un coin de ma tête. Je sais aussi que je vivrai à Nancy à la fin de ma carrière."